Je pourrai vous parler du Corcovado et du Cristo redentor qui domine la vile.

Je pourrai vous aussi vous parler du pain de sucre ou Pao de açúcar et de la vue merveilleuse sur la ville

 

Je pourrai vous raconter le quartier de santa Teresa et le Centro avec ses immeubles à l'architecture des années trente.

 

 

Je pourrai vous parler du musée de demain "museo do amanhã" ou du MAM de Rio

 

 

Je pourrai vous raconter les plages au nom qui chante à nos oreilles Copacabanha Ipanema

 

 

Je pourrai vous montrer aussi le jardin botanique et le lagoa rodrigro de Freitas

 

 

Je pourrai vous raconter notre rencontre avec Felipe et Cris et le Real Gabinete Portugues da leitura

 

 

Je pourrais aussi vous raconter les cariocas et le bar en bas de chez nous où les musiciens de samba et Bossa nova se succédaient le soir

 

 

Je pourrai… Mais non je vais plutôt vous raconter la fille d'Ipanema, vous savez cette chanson "the girl from Ipanema"juste pour que cet air de Bossa nova qui ne m'a pas quitter pendant huit jours flotte aussi dans votre tête ....

« Elle s’appelait Helö Pinheiro, en 1962 elle venait fréquemment à la plage d’Ipanema en passant devant le petit bar Veloso où était entre autre le poète Vinicius de Moraes et le musicien compositeur Tom Jobim à boire du whisky, des caïpirinha et de la bière. C’est en pensant à elle qu’ils écrirent : « une jeune fille à la peau dorée, à la fois fleur et sirène, pleine de légèreté et de grâce, mais dont la vue est également triste car elle porte avec elle, sur le chemin de la mer, le sentiment d’une jeunesse qui passe, d’une beauté qui n’appartient pas seulement à nous ». Triste et nostalgique, avec d’hinabituelle suite d’accord et un rythme de jazzy, A Garota de Ipanema (the girl from Ipanema) devint un succés et contribua à lancer la bossa-nova.

Helô Pinheiro ne su que bien plus tard que la chanson parlait d’elle, elle refusa les demandes en mariage de Moraes et Jobim, elle épousa son amour de jeunesse et ne gagna jamais d’argent avec la chanson. Aujourd’hui, Helô vit a Sao Paulo, mais pour les fans de Bossa nova, elle reste à jamais la fille d’Ipanema. »

 

A suivre ...

Comments est propulsé par CComment